Bolivie : partez découvrir le plus grand désert de sel de Salar d’Uyuni

Vous avez probablement déjà entendu parler du Salar d’Uyuni, ce lieu singulier au monde. Passage obligé lors d’un voyage en Bolivie, le désert d’Uyuni est l’une des zones à découvrir.

Un désert de sel mais pas seulement !

Bien sûr, si l’on parle du Salar d’Uyuni, on parle du plus grand désert de sel du monde. Ce site exceptionnel est situé dans le sud-ouest de la Bolivie. Il est localisé entre les frontières argentine et chilienne, au centre de la Cordillère des Andes. Ce désert est situé à une altitude de plus de 3 650 mètres et s’étend sur une surface d’environ 10 500 km². Plus précisément, il mesure 150 kms sur 100. Comme son nom l’indique, ce désert est formé principalement de sel avec une alternance de couche d’argile de 40 cm d’épaisseur et de sel. Il y a environ 14 000 ans, à la place de ce désert se trouvait un lac préhistorique : Tauca. Au fil du temps, il s’est progressivement évaporé pour laisser place aux salines de Copaisa, Uyuni, Uru Uru et Poopo.

Une faune et une flore uniques !

Si vous vous intéressez à la faune et à la flore, vous serez comblé en vous rendant au Salar d’Uyuni et en vous dirigeant vers le Sud Lipez, pour vous rendre directement à la « Réserve Nationale de Faune Andine Eduaro Avaroa ». Dans ce lieu, vous aurez l’occasion d’observer la vie et le quotidien des trois espèces de flamants (James, rose et à bec jaune), des viscachas (petits rongeurs qui ressemblent beaucoup à des lapins), des renards, sans oublier l’animal phare de l’Amérique du Sud : le lama. Quant à la flore, vous serez ravis de voir des îles couvertes de cactus. Des plantes bien conservées, puisque certaines sont centenaires et peuvent atteindre une dizaine de mètres de hauteur.

Des lagons fantastiques !

Pour les fanatiques de lagunes, un voyage au Salar de Uyuni est incontournable. L’un des endroits les plus populaires de cette région est la Laguna Colorada, dans le sud de la Bolivie, qui se trouve à une altitude de 4 278 mètres. Si vous grimpez cette pente, vous aurez une belle récompense en arrivant au sommet : un lac salé avec une couleur rouge due aux pigments provoqués par certaines algues. Une vue à couper le souffle, vraiment ! De plus, c’est l’endroit numéro un pour les flamants roses. Vous pouvez également voir la « Laguna Verde » ainsi que la « Laguna Blanca » qui sont situées juste en dessous des volcans « Licancabur » et « Juriques » à la frontière du territoire chilien. N’oubliez pas d’emprunter la « route des joyaux » qui longe les lagunes Honda.

Huaca Pucllana : l’un des plus beaux endroits de Lima au Pérou
Découvrez la chute Salto Angel dans le National Parc Canaima